vendredi 30 novembre 2012

Friday's diary •6











J'ai vu de jolis pulls bien kitsch chez sexy-sweaters

-------------------------------------------

Un petit film qui nous apprend que non MJ n'est pas mort; juste ici
N'hésitez pas à voter pour eux en passant ;) 

-------------------------------------------

De nouveaux blogs de nailart: 











-------------------------------------------








jeudi 29 novembre 2012

Je vous emmène dans mon lit


Je me mets à poster de plus en plus tard, c'est affreux. J'ai l'impression de passer ma vie à dormir ou à penser à dormir parce que je ne dors pas. J'ai clairement un problème de sommeil. Ca doit être le temps. Quand mon neveu m'explique qu'il fait jour quand il y a du soleil, je me dis que la dernière fois  que j'ai entre aperçu le soleil remonte à près d'une semaine. Voilà une semaine qu'il fait nuit et que je me lève quand même. Tu m'étonnes que je sois nase. Ma démonstration ne tient pas, je sais. C'est la pire justification de tous les temps. 

Du coup, je vous fais découvrir mon lit ou l'endroit où je pourrais passer ma vie. C'est vrai. On peut tout faire dans un lit. Toutes les choses primordiales de la vie (manger/dormir/regarder la tv). Ainsi soit il. 






























Gilet Zara - Veston vintage Free'p'star - Short H&M - Converse - Bague Etsy 

mardi 27 novembre 2012

Pyjama party


De ma vie jamais je n'aurais osé sortir en jogging ou en pyjama. Jamais. Mon jogging a découvert le monde extérieur il y a deux ans à Montréal, lorsqu'il faisait clairement trop froid et que mes quatre paires de collants rendaient l'enfilage de jean impossible. Ca a du arriver une ou deux fois (j'essaye d'atténuer votre dégout). 

Quand le jogging est revenu à la mode, j'ai été complètement sceptique. Je trouvais ça immonde. L'aspect je sors de mon lit pour aller à mon cours de pilates, très peu pour moi. 

Mais ça c'était avant. 
Avant que je ne devienne une vieille larve qui ne fait rien de ses journées et qui est en retard au seul rendez vous qu'elle a dans la journée. 

Ce jour là, j'étais encore en pyjama à 15H45 pour un rdv à 16h. Pas habillée, ni coiffée, ni maquillée, rien. Certes c'était un rdv chez le dentiste. Mais bon. Je préfère me montrer sous un beau jour là bas. Histoire que si elle décide de faire de ma bouche un cimetière, elle y réfléchisse à deux fois. 
Sauf que là j'ai juste sauté dans mon jogging en molleton (et encore vous n'avez pas vu, c'est un bustier), d'enfiler un tee shirt noir et une grosse veste en mailles. Point et final. Et que je cours la langue haletante pour être à l'heure. 

(La pute n'en a rien eu à faire et m'a piqué. Deux fois. Et a utilisé au minimum quinze roulettes différentes.)






Jogging - tee shirt - collier H&M / Gilet Zara / Boots Carla Samuel / Bague Etsy

lundi 26 novembre 2012

Faire le tri




Bien le bonjour à vous, j'espère que votre week end a été aussi bon que le mien. 

Aucun rapport entre le titre et les photos, si ce n'est qu'en les recadrant, je me suis rendue compte que, chez mes parents, il y avait clairement beaucoup de cadres. Je crois avoir compté la fois dernière (on avait dépassé les 50 cadres) et j'ai remarqué d'une que tous les murs en avaient au moins un (aucun n'était nu). J'ai bien tenté de faire enlever à ma mère une partie des cadres et autres bibelots qui se trouvent dans la maison, mais je me suis heurtée à un mur. 

Et j'ai réalisé qu'il y a encore quelques années, avant de partir à Montréal, mon appartement était tout aussi chargé. Y'en avait partout. Accrochés aux murs (rouges), des tableaux, des affiches, des cadres, ... et sur les meubles des bougies, des bibelots en tout genre, etc.. Quand je revois les photos aujourd'hui, ça m'étouffe et je me demande comment j'ai pu vivre aussi longtemps sans virer cinglée (Ou alors ceci explique cela). 

Aujourd'hui mon appartement est à peu près épuré. Murs blancs, couleurs claires, moitié moins de bibelots, les murs sont plus ou moins vierges, y'a des plantes partout, bref, c'est un endroit serein (à mon sens). 

Et je me demande comment cela se fait. Quand vous regardez des magasines de déco, c'est le grand retour du blanc et du sobre. Fini les imprimés baroques, le tape à l'oeil, on joue dans la sobriété. Est ce parce que la vie est devenue suffisamment stressante et que l'on est oppressé de tous bords (boulot, études, internet, ...) que l'on a besoin d'un endroit déchargé ? 

On épure nos intérieurs, alors qu'(et je parle pour moi, mais je sens que cela va faire écho)on cherche toutes à avoir plus de chaussures, plus de fringues, plus de sacs, ... et qu'il est devenu très difficile pour beaucoup de faire un tri. Je parle pour moi, mais j'ai toujours l'impression de ne pas avoir de chaussures, alors qu'on avoisine facilement la petite grosse soixantaine de paires. Au bas mot.  

En matière de mode, le nude, le minimal est certes revenu, mais il a aussitôt était contrebalancé par le néon, par des imprimés, et tout le toutim. A croire qu'en matière de mode comme dans la vie, il faut un juste équilibre. 

(Wahou)










Jean / Tee shirt / Gilet Zara - Boots Aldo

vendredi 23 novembre 2012

Friday's Diary • 6 / C'est pas de ma faute (à moi)

Non non, on n'improvise pas une soirée Alizée par chez moi, j'essaye juste de me dédouaner pour l'absence de posts de ces derniers jours. Pour ma défense je cours un peu partout, du coup, je passe mon temps à dormir dès que j'ai un moment de libre. 
Promis je vais tenter d'être plus assidue au cours des prochaines semaines. 

                              ---------------------






                              ---------------------



On parlait la semaine dernière de nail art raté. Vous présenter des photos aussi affreuse m'aura presque fait honte (faut pas pousser), du coup, j'ai vite dégainer ma panoplie de nailarteuse et j'ai envie réussi une manucure au scotch pas trop mal. J'en étais admirative. Je vous présente un même temps ma seconde bague achetée sur Etsy, après la première que vous avez pu voir.  


J'en profite pour parler d'un sujet qui me tient à coeur. Enfin non je n'en parlerai pas, chacun son choix. Sachez juste que pour toutes les infos, il suffit d'aller ici. Sachez aussi que vous êtes réputés donneur sauf si vous avez expressément refusé de l'être. Mais il est quand même important d'avoir sa carte (je vais bientôt en avoir une dans chaque portefeuille moi) et d'en parler à ses proches; en cas de pépins (ou comment dire quand vous serez mort d'une manière élégante), cela évitera bien du temps perdu aux médecins. 




Sur une note plus joyeuses. Les vernis holographiques dont je vous parlais la semaine dernière sont une vraie tuerie. Ils tiennent du tonnerre, j'ai rarement vu ça pour un vernis. Si je l'enlève, c'est juste parce que je ne peux pas tenir plus de cinq jours avec le même vernis, mais sinon, je suis persuadée qu'ils tiennent plus d'une semaine ! 


J'ai réalisé mon propre vernis phosphorescent, en achetant chez Atoutscharme des pigments phospho, que j'ai ensuite mélangés à un vernis transparent. Du coup, si je me perds, je peux me retrouver tout de suite (My name is Bigard, Jean Marie Bigard). 

Cette semaine, j'ai été inspirée par ça: 

                              ---------------------

Je vous avez prévenu que vous auriez de la famille Addams pendant un moment, et bien voilà. Round 2. 






                              ---------------------

video

(Vous êtes chanceux, j'avais hésité avec Sexion d'assaut. Je sais.)